Logo AGPME

ANALYSER


 

LE SEUIL DE RENTABILITE, LA MSCV

La Marge Sur Charges Variables

 

L'analyse de la fiche I du calcul d'un seuil de rentabilité montre que toutes les charges d'une entreprise peuvent se répartir en charges variables et en charges fixes.

L'intérêt de cette répartition réside dans la possibilité d'étudier la contribution de chaque produit à la couverture des charges fixes, et, par là même, à la formation du résultat global.

Nous utiliserons un tableau mettant en évidence la Marge Sur Charges Variables.

A titre d'illustration, (re)calculons le seuil de rentabilité et le point mort de l'exemple de la fiche I par cette méthode.


  Valeur unitaire Quantité Valeur globale
Chiffre d'affaires Prix de vente
10 €
5 000 Chiffre d'affaires
50 000 €
- Charges variables - Charges variables unitaires
- 7 €
5 000 - Charges variables globales
- 35 000 €
= Marge Sur Charges Variables = Marge Sur Charges Variables Unitaires
= 3 €
5 000 = Marge Sur Charges Variables Globales
15 000 €
- Charges Fixes - Charges Fixes Unitaires
- 2 €
5 000 - Charges Fixes Globales
- 10 000 €
= Résultat = Résultat unitaire
= 1 €
5 000 = Résultat global
= 5 000 €

Le chiffre d'affaires est proportionnel aux quantités.

Les charges variables sont proportionnelles aux quantités.

La marge sur charges variables est proportionnelle aux quantités.

Donc la marge sur charges variables est proportionnelle au chiffre d'affaires.
Elle représente 30 % du Chiffre d'affaires (15 000 / 50 000 = 0.3 soit 30 %)
Soit X le chiffre d'affaires ; Soit MSCV la Marge Sur Charges Variables ; MSCV = 0.3 X

Reprenons la définition du seuil de rentabilité :
Le seuil de rentabilité est le chiffre d'affaires qui correspond à un bénéfice égal à zéro.

En observant le bas du tableau précédent, nous pouvons dire que le seuil de rentabilité est atteint quand le résultat est égal à zéro, autrement dit, quand la Marge Sur Charges Variables est égale aux charges fixes.

Marge Sur Charges Variables - Charges Fixes = 0
Marge Sur Charges Variables = Charges Fixes
0.3 X = 10 000
X = 10 000 / 0.3
X = 33 333.33 €
Il s'agit du seuil de rentabilité théorique.
Il correspond à 3 333.33 produits, arrondis à 3 334 produits.
Le seuil de rentabilité réel est donc de 33 340 €.


Calculons la durée pour atteindre le Point Mort :
12 mois / 50 000 * 33 340 = 8.0016 mois
Le Point Mort est donc le 01 septembre.



Intérêt du critère de "Marge sur Charges Variables"

 

Le critère de Marge Sur Charges Variables permet de faire des choix pertinents

 

Illustration
Contexte

Un industriel s'interroge sur l'opportunité de poursuivre la fabrication et la commercialisation de trois produits.

Il possède les informations suivantes :
---> les charges de matières premières par produit sont de 30 € pour P1, 20 € pour P2 et 20 € pour P3
---> les charges de main d'oeuvre directe par produit sont de 80 € pour P1, 40 € pour P2 et 30 € pour P3
---> les autres charges variables par produit sont de 30 € pour P1, 20 € pour P2 et 10 € pour P3
---> les charges fixes globales sont de 400 000 €. Le directeur technique estime que les produits P1 supporteront 130 000 €, les produits P2 130 000 € et les produits P3 140 000 €
---> Le service mercatique assure que l'on ne peut vendre au maximum que 1 000 unités de chaque produit. Nos capacités de production permettent d'atteindre ce niveau d'activité.
---> le prix de vente unitaire du produit P1 est de 320 €, celui de P2 est de 280 € et celui de P3 est de 160 €


Illustration
Résolution

Une approche "classique" permet de dresser le tableau suivant :

Produits 1 000 P1 1 000 P2 1 000 P3 Totaux
Charges        
Charges de matières premières 30 000 € 20 000 € 20 000 € 70 000 €
Charges de main d'oeuvre 80 000 € 40 000 € 30 000 € 150 000 €
Autres charges variables 30 000 € 20 000 € 10 000 € 60 000 €
Charges fixes 130 000 € 130 000 € 140 000 € 400 000 €
Charges totales 270 000 € 210 000 € 200 000 € 680 000 €

et de calculer les résultats par produit

Produits 1 000 P1 1 000 P2 1 000 P3 Totaux
Chiffre d'affaires 320 000 € 280 000 € 160 000 € 760 000 €
- Charges totales - 270 000 € - 210 000 € - 200 000 € - 680 000 €
Résultat analytique 50 000 € 70 000 € - 40 000 € 80 000 €

Il apparait que le produit P3 minore le résultat global. La décision à prendre semble être de supprimer la production de P3. Faisons le nouveau tableau :


Produits 1 000 P1 1 000 P2 0 P3 Totaux
Charges        
Charges de matières premières 30 000 € 20 000 € 0 € 50 000 €
Charges de main d'oeuvre 80 000 € 40 000 € 0 € 120 000 €
Autres charges variables 30 000 € 20 000 € 0 € 50 000 €
Charges fixes 200 000 € 200 000 € 0 € 400 000 €
Charges totales 340 000 € 280 000 € 0 € 620 000 €

Calculons les nouveaux résultats analytiques par produit

Produits 1 000 P1 1 000 P2 0 P3 Totaux
Chiffre d'affaires 320 000 € 280 000 € 0 € 600 000 €
- Charges totales - 340 000 € - 280 000 € 0 € - 620 000 €
Résultat analytique - 20 000 € 0 € 0 € - 20 000 €

Contrairement à notre attente, le fait de supprimer P3 a dégradé fortement le résultat global.

Que s'est-il passé ?

Le fait de décider de supprimer le produit P3 ne supprime pas les charges fixes globales (qui sont indépendantes des quantité produites) et il a fallu les répartir sur les produits restants. Le critère de résultat analytique n'est donc pas pertinent.


Une approche par la Marge Sur Charges Variables nous évite cette erreur de décision.

Produits 1 000 P1 1 000 P2 1 000 P3 Totaux
Chiffre d'affaires 320 000 € 280 000 € 160 000 € 760 000 €
- Charges de matières premières  - 30 000 € - 20 000 € - 20 000 € - 70 000 €
- Charges de main d'oeuvre - 80 000 € - 40 000 € - 30 000 € - 150 000 €
- Autres charges variables - 30 000 € - 20 000 € - 10 000 € - 60 000 €
Marge Sur Charges Variables 180 000 € 200 000 € 100 000 € 480 000 €
- Charges fixes - 130 000 € - 130 000 € - 140 000 € - 400 000 €
Résultats analytiques 50 000 € 70 000 € - 40 000 € 80 000 €

La Marge Sur Charges Variables des produits P3 s'élève à 100 000 €.
Rappelons que la Marge Sur Charges Variables est ce qui reste après avoir couvert les charges variables (mode de calcul).
Se priver des produits P3, c'est se priver de ces 100 000 €, ce qui explique le passage du résultat global de 80 000 € à - 20 000 € (écart de 100 000 €).

D'où la définition suivante :

La Marge Sur Charges Variables est la contribution de chaque produit à la couverture des charges fixes.

Un tableau plus pertinent (sans la répartition des charges fixes) est le suivant :

Produits 1 000 P1 1 000 P2 1 000 P3 Totaux
Chiffre d'affaires 320 000 € 280 000 € 160 000 € 760 000 €
- Charges de matières premières  - 30 000 € - 20 000 € - 20 000 € - 70 000 €
- Charges de main d'oeuvre - 80 000 € - 40 000 € - 30 000 € - 150 000 €
- Autres charges variables - 30 000 € - 20 000 € - 10 000 € - 60 000 €
Marge Sur Charges Variables 180 000 € 200 000 € 100 000 € 480 000 €
- Charges fixes       - 400 000 €
Résultat       80 000 €


Poussons l'analyse plus loin

Si les moyens mis en oeuvre pour produire un produit P1 équivalent à ceux qui permettent de produire un produit P2 et à ceux qui permettent de produire un produit P3, il est intéressant de réfléchir à la meilleure utilisation des moyens de production.

Faisons apparaître les valeurs unitaires. Soit Q = Quantité. Soit V unit = Valeur unitaire. Soit V totale = Valeur totale

Produits V unit P1 Q P1 V totale P1 V unit P2 Q P2 V totale P2 V unit P3 Q P3 V totale P3 Totaux
Chiffre d'affaires 320 € 1000 320000€ 280 € 1000 280000€ 160 € 1000 160000€ 760000€
- Charges de matières premières - 30 € 1000  - 30000€ - 20 € 1000 - 20000€ - 20 € 1000 - 20000€ - 70000€
- Charges de main d'oeuvre - 80 € 1000 - 80000€ - 40 € 1000 - 40000€ - 30 € 1000 - 30000€ -150000€
- Autres charges variables - 30 € 1000 - 30000€ - 20 € 1000 - 20000€ - 10 € 1000 - 10000€ - 60000€
Marge Sur Charges Variables 180 € 1000 180000€ 200 € 1000 200000€ 100 € 1000 100000€ 480000€
- Charges fixes                   -400000€
Résultat                   80000€

Le produit à favoriser est le produit P2 puisqu'il a la plus forte Marge Sur Charges Variables unitaire. Il serait intéressant de ne faire que 3 000 produits P3 pour obtenir une MSCV globale de 600 000 € ... si l'on pouvait les vendre (voir le contexte)


Illustration
Enseignements

Cet exemple souligne :

---> l'importance du critère de Marge Sur Charges Variables, critère pertinent contrairement à celui de résultat analytique,

---> l'intérêt de fabriquer les produits qui dégagent la plus forte Marge Sur Charges Variables Unitaire ... dans la mesure des possibilités commerciales,

---> l'intérêt de la recherche de la flexibilité de l'appareil de production la plus grande possible pour pouvoir transférer les moyens d'une production à une autre,

---> l'intérêt de l'organisation du système d'information au sein de l'entreprise pour pouvoir tenir compte des éventuels changements le plus rapidement possible,

---> l'intérêt d'adopter une vision globale tenant compte, en outre, de la complémentarité des produits et de la cohérence de la gamme offerte avant de condamner un produit qui présente une marge sur charges variables négative.

Copyright "AGPME" 2010, tous droits réservés
Auteur : Bertrand Bassot --- N'hésitez pas à me contacter

Hébergeur : OVH --- 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France --- www.ovh.com